Le souffle coupé – le Pays du Matin Calme (대한민국)

Bonjour les gens,

Déjà un an et demi que nous sommes rentrés en Europe.

La Corée du sud a été une petite surprise.
Les premiers jours, le cœur gros de quitter le Japon et de nous diriger vers le doute européen, nous avons eu du mal à apprécier l’hospitalité coréenne. Nous étions habitués à l’extrême politesse japonaise… à la limite de l’hypocrisie. Le brut de décoffrage coréen nous est alors apparu comme une agression. Mais une fois que tu acceptes ce que tu considères alors comme des mauvaises manières comme leur culture, leur manière d’être (et un peu de racisme aussi, puisque blancs = États-Uniens = ‘envahisseurs’), tu passes de bien meilleurs moments.

Notre Corée

Petit résumé de notre parcours plus en détails :

05/09 (mercredi) : Arrivée en Corée du sud par bateau à Busan, la Marseille coréenne où l’accueil est assez … particulier. Échoués à Toyoko hôtel, un petit relent japonais avant le grand saut.

06/09 : day trip à Jinju avec sa forteresse « d’époque qui vient d’être reconstruite » … heu. Haute en couleurs, et pourtant si paisible.
Soirée avec James, un coach surfeur polyglotte, un peu au hasard.

07/09 : journée tranquillou dans la ville de Busan, Profitons de la machine à laver de l’hôtel pour rafraîchir le sac à dos… et le passeport qui se trouvait caché là.

08/09 (samedi) : départ en catastrophe pour Séoul afin d’aller à l’ambassade française lundi pour savoir si la puce de mon passeport a survécu (et que l’on peut toujours se rendre en Chine par la suite).

09/09 : balade autour de Séoul station, Myeong-Dong et autres surprises.

10/09 : bonne surprise et soulagement à l’ambassade (où j’ai eu un peu de mal à leur parler en français correct) hop direction Chungju pour le festival des arts martiaux.

11-12/09 : découverte de la ville de Chungju, dodo dans un ancien 4* avec vue sur le lac (et la tour Eiffel mais là n’est pas la question) et Chungju World Martial Arts Festival ! avec beaucoup de démonstrations et quelques bons fous rires.

13/09 (jeudi) : en route pour Sokcho. Nous posons nos affaires dans le superbe House Hotel ! Très confortable, agréable, les proprio sont vraiment très sympathiques.

14/09 : balade dans la ville, et premier barbecue coréen (avec option poisson pour monsieur).

15/09 : randonnée dans le parc national de Seoraksan. Les Coréens sont fana de la marche en montagne mais point trop n’en faut : équipée de balade surélevée et d’escaliers, la montée est bien balisée. Vue à couper le souffle sur la vallée d’une pointe rocheuse. Ulsan Bawi rock(s) 😉

16/09 : dernière journée à Sokcho, marche autour du lac à la recherche de la pierre en forme de dragon. Une légère pluie nous suit, mais nous ne nous en formalisons pas, jusqu’à ce que, en rentrant à l’auberge, on nous parle de début de typhon… haaa d’accord.

17/09 (lundi) : le typhon est bien là, mais cela n’empêche pas l’efficace réseau de transport routier de circuler. Journée bus, 5h jusqu’à Pohang puis une petite heure jusqu’à Gyeongju.
Dodo dans un love hôtel coréen, tellement plus propre et tellement moins cher que les hôtels rencontrés auparavant (et puis plus accueillant aussi).

18/09 : déménagement dans une maison coréenne typique, froide, confort sommaire mais typique. Visite du musée national de Gyeongju.

19/09 : la ville est appelée le musée sans murs, car elle regorge de merveilles archéologiques un peu partout. Visite du Five tombs complex de Shilla, et wonder around dans la ville.

20/09 : sûrement le jour des enfants ou la fête nationale du musée car ce jour là nous avons été envahis par des petites têtes blondes (enfin plutôt noires, parce que des Coréens blonds, y’en a pas des masses). Visite du parc Tumuli et du temple Bunhwangsa.

21/09 : rencontre de Nadine, une Allemande d’origine coréenne qui fait une année d’étude à Séoul. Superbe journée au calme avec une belle randonnée au temple Bulguksa en pleine forêt pour découvrir la grotte de Seokgoram (explications fournies).

22/09 (samedi) : En route pour Suncheon (vendue comme la capitale écologique de la Corée). Merci aux assistants de langues rencontrés en pleine chasse aux trésors pour nous avoir aidé à trouver un Love Hôtel correct (qui nettoie les affaires, et les rapporte vers 3h du matin ^^).

23/09 : Nagan folk village. Village coréen typique, conservé et toujours habité. Les villageois se mélangent aux étudiants déguisés, et que vive l’Histoire !

24/09 (lundi) : Départ pour Gwangju et OMG look Honey, une biennale d’art contemporain ! (= vengeance pour tous les châteaux japonais que tu m’as forcé à visiter!)

25/09 : Visite du mémorial et du cimetière dédiés à la révolte du 18 mai 1980, contre la dictature en place (apparemment Gwangju est connue pour être une forte tête en Corée). Petite anecdote, descendu quelques arrêts trop tôt du bus, ce sont deux policiers à qui nous avons demandé notre chemin qui nous ont emmené dans leur voiture de fonction /

26/09 : Samjicheon (/Changpyeong) Citta Slow ! Concept développé en Italie, découvert lors de mes années d’études, je n’avais jamais eu la possibilité d’en visiter une. Très agréable, avec comme mot d’ordre, préservons notre environnement et notre héritage culturel. Plus de détails dans mon article.

27/09 (jeudi) : Arrivée à Jeonju, découverte tranquille de la ville.

28/09 : fatigue culturelle, nous supportons mal les regards appuyés des Coréens et leurs remarques dirigées contre nous. La visite du temple Geumsan-sa, en dehors de la ville, nous apportera un peu de calme, avant de replonger dans le stress urbain.

29/09 : balade en ville et dans le quartier de Hanok-Maeul (soit disant Citta Slow) très touristique. Je suis toujours impressionnée par la facilité d’accès à la culture (prix très très raisonnable) et la qualité (même si bon, il y a une grosse dose de nationalisme à prendre avec du recul).

30/09 (dimanche) : retour à Séoul. La soirée sera basée sous le signe de la poste à rattraper mon retard.

01/10 : direction l’ambassade des États-Unis pour réserver nos places afin de découvrir la zone démilitarisée (DMZ). L’ambassade était donc fermée (tiens, comme les banques) Le ‘regarde il y a un mémorial, allons voir le monument, on n’est pas à 5 minutes près’ s’est transformé en ‘dis, ça fait 5 heures que l’on est là, si on rentrait ?’. Et oui de mémorial on est passé à musée de la guerre, très complet, ludique et.. pour un passionné d’histoire militaire ça a été un petit paradis.

02/10 : retour à l’ambassade, avec cette fois nos réservations dans la poche. Grosse balade dans la ville (elle est énorme) avec la visite d’un des palais royaux : Deoksungung. Soirée avec Nadine (mi-Allemande, mi-Coréenne) à la découverte du quartier branché de Sinchon, à déguster un bol de nouilles nageant dans une soupe claire =)

03/10 (mercredi) : méga grasse mat’ très très appréciée et déambulation dans la ville au gré du ‘Hi Seoul Festival’ un festival de théâtre de rue ❤

04/10 : journée hors de la capitale à Cheongju pour voir le premier livre imprimé (apparemment bien avant la fameuse bible de Gutenberg), qui se trouve actuellement… à la bibliothèque nationale de France. Visiblement un collaborateur de l’ambassade de France aurait confisqué le dit livre il y un siècle ou deux… ambiance quand j’ai dit d’où je venais au début de la visite ^^

05/10 : journée avec l’USO (United Service Organization) pour nous rendre au plus près de la frontière avec la Corée du nord. Cela a été une expérience très impressionnante pour ma part : les mémoriaux, les messages de soutien gravés, les attentats déjoués, devant mes yeux la limite humainement décidée, … avec un petit regret. L’ambiance que nous avons trouvée sur chaque lieu de mémoire nous rappelait plus la fête foraine qu’un lieu de recueillement. Parlons de différence culturelle.
Retour sur Séoul en milieu d’aprem avec dans la bouche un goût mi-figue, mi-raisin. Nous nous attardons dans le quartier dit high-tech (l’Akihabara coréen), avant de retourner dans le centre visiter un peu par hasard l’ancienne gare transformée en … musée d’art contemporain ❤

06/10 (samedi) : une grosse fatigue nous impose une journée farniente à préparer la suite de notre voyage. En soirée nous avons assisté au festival de feu d’artifice de Séoul. C’était magnifique et sans fin, j’étais comblée ! Par contre, si nous pensions que le métro de Tokyo était surpeuplé après un feu d’artifice, ce n’est rien à côté de sa voisine coréenne. Nous avons préféré rentrer à pied, une bonne balade de 2 heures.

07/10 : Rencontre avec le professeur Yang à la gare centrale de Séoul. Il coordonne le réseau coréen des Citta Slow. Entretien très intéressant, qui me donne un peu envie de retourner en Europe pour me mettre au travail =)
Aprem à visiter l’immense palais de Gyeongbokgung, dégusté. En plein centre ville, mais l’arrière cours donne sur un grand parc et est entouré de montagnes. Le pays du matin calme n’a jamais aussi bien porté son nom (même si on était en après-midi =P).
Le soir, nous avons retrouvé Nadine qui nous a servi de guide dans son quartier universitaire, et nous a emmené dans un succulent restau de barbecue coréen !

08/10 (lundi) : dernière journée en Corée du sud. Nous en profitons pour visiter le temple royal de Jongmyo où dorment les tablettes funéraires des empereurs et impératrices passées. Puis nous avons fini ce voyage en beauté en allant au centre international de Taekwondo (Kukkiwon) dans le quartier de … Gagnam ! Oui, ici aussi la musique nous a poursuivie !
Dodo à l’aéroport, près des escalators qui ont répété inlassablement « attention à la marche » en anglais et en coréen toute ma courte nuit.

Les musiques utilisées pour cette vidéo sont All Night de Parov Stelar tirée d’une pub pour voiture omniprésente durant notre séjour ; et un chant militaire ‘Torch of Communist Eradication’ (oui, ça claque) avec la traduction anglaise ici (http://www.youtube.com/watch?v=GXTSW6OmTqM ) car la Corée du sud est toujours officiellement en guerre avec son voisin du nord, et le thème militaire a beaucoup façonné notre voyage.

Je vous laisse maintenant vous en prendre plein les mirettes.

Cliquez pour voir la vidéo

Prochaine étape, l’Empire du Milieu

Publicités

À propos de Sept Heures en Eté


One response to “Le souffle coupé – le Pays du Matin Calme (대한민국)

  • Anonyme

    Dormir à l’aéroport, près des escalators avec une annonce (sûrement attention à la marche, maintenant que j’y pense!) est une expérience dont mon dos et mes oreilles s’en souviennent encore.
    Osaka est quand même un doux souvenir….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s