Résumé des épisodes précédents

Et voilà, nous quittons Fukuyama dans quelques jours, et avec la ville quelques beaux moments et des personnes incroyables qui vont beaucoup nous manquer.

Notre programme est clair dans ce que nous voulons voir, mais absolument pas sur le temps où nous resterons sur place. Alors à défaut d’un journal au jour le jour, voilà par mois, ce que nous souhaitons donner à nos sens gourmands.

.

Juillet : Le pays du soleil levant, le Japon

  • Kyoto : palais impérial, Kinkaku-ji (le temple du pavillon d’or) et Gion matsuri ;
  • Osaka : Tenjin Matsuri ;
  • Nara : le parc de nouveau mais en période estivale cette fois ;
  • Tokyo : le marché de Tsukiji et la vue de la mairie de Tokyo (et le magasin made in Rémy de huit étages 😉 )
  • La région des cinq lacs et l’ascension du mont Fuji de nuit pour voir le soleil se lever.

.

Août (et sûrement début septembre) : Le pays du soleil levant, le Japon

  • Shimanami Kaido : la route des ponts reliant les îles à partir d’Onomichi (juste à côté de Fukuyama) à Imabari (Shikoku), 70 kilomètres en vélo ;
  • Hiroshima : commémoration du 6 août ;
  • Himeji et son fameux château ayant résisté aux guerres et aux désastres naturels :
  • Otsu (préfecture de Shiga) : les huit vues d’Omi (du dessin à la réalité), le lac Biwa et de belles balades en perspective ;
  • Préfecture de Gifu : Gifu-shi (parc et château), la ville de Gero connue pour ses sources d’eau chaude, et la ville d’Inuyama qui abrite un parc de singes japonais, le village de Meiji (les bâtiments de tout le Japon de l’époque Meiji ont tout simplement été transféré là-bas) et Tagata-jinja-mae, un des quarante sanctuaires phalliques du Japon (je ne peux pas partir sans prendre une photo d’un pénis géant en bois) ;
  • Préfecture de Wakayama qui nous promet de jolies randonnées entre onsen, temples, forêts et falaises.
  • Osaka : découverte de la ville, et peut-être un saut à l’aquarium qui est, apparemment, très beau ;
  • Préfecture de Takushima (île de Shikoku) : ascension du mont Bizen (dans le chef lieu) et autres balades dans la vallée d’Iya ;
  • Préfecture de Kochi (île de Shikoku) : lieu de naissance de Ryoma Sakamoto ❤ , le château, le musée des arts (si on s’ennuie, le chef lieu n’est pas très grand), et longer la rivière Shimanto sur quelques kilomètres ;
  • Préfecture de Kagawa (île de Shikoku) : quelques arrêts en tête (comme Takamatsu, Kanonji ou Todotsu) tous avec des spécificités et des promenades prévues, cela dépendra de notre humeur je pense ;
  • Préfecture d’Ehime (île de Shikoku) : visite de quelques uns des 88 temples de Shikoku ;
  • Île de Kyushu : Beppu, ville connue pour ses sources d’eau chaude ; randonnées sur le volcan Aso (parce que le Sakurajima ça ne nous a pas suffit) ; Kumamoto et son énorme château ; puis Fukuoka-Hakata pour se reposer un peu avant d’aller à Tsushima, une île au nord de Kyushu qui a fait barrage aux invasions mongoles et qui sera le dernier territoire japonais que nous foulerons de nos pieds…

.

Septembre (et sûrement début octobre) : Le pays du matin calme, la Corée du Sud
Ça sera un peu découverte du pays en freestyle. Nous avons bien quelques envies, mais je pense que nous composerons avec nos désirs une fois sur place tant la culture et la géographie du pays seront nouvelles pour nous.
Randonnées dans quelques parcs nationaux, petite préférence pour celui de Seoraksan, de Gyeryongsan et de Bukhansan (près de Séoul) mais suis ouverte à toutes propositions 😉 Apparemment la rando est un sport national en Corée, je pense que nous allons avoir de quoi nous combler ;

  • Région de Gyeongsangnam : Busan : ville portuaire de plaisance (oui c’est possible) connue pour ses magasins mais qui nous attire pour ses spécialités culinaires ; et peut-être nous laisserons nous tenter par le SPA coréen à Hurshimchung ;
  • Région de Chungcheongbuk : Chungju et son festival international des arts martiaux ; le parc national de Woraksan avec les ruines de Mireuksaji ;
  • Région de Jeollabuk : Cittaslow !
  • Région de Chungcheongnam : la tombe du roi Muryeong et ses trésors de 1 500 ans enfouis à Gongju ; le parc national de Gyeryongsan d’un bout à l’autre ;
  • (Et quelques autres endroits connus pour leurs attraits historiques dont m’a parlé Ruairi et que j’ai bien entendu oublié 😉 )
  • Séoul : les rues historiques du village Bukchon Hanok ; le jardin secret Changdeokgung classé au patrimoine mondial, la vue panoramique de la capitale des murs de l’ancienne forteresse Bukaksan, le palais de Gyeongbokgung, les petits marchés typiques, …

Un petit trajet en ferry de 25 heures (la bagatelle) et nous serons en Chine !

.

Octobre : l’Empire du milieu, la Chine
Environ deux semaines, le programme sera moins chargé et nous nous concentrerons ‘uniquement’ sur trois villes. Un grand merci à Julie qui nous a beaucoup aidé à comprendre la Chine (et sa grandeur) tout d’abord, et surtout à nous organiser.

  • Pékin : la muraille de Chine, bien entendu ! ! ! ; Gugong, la Cité Interdite ! ; la place Tian An Men ; Jingshan, la colline de charbon derrière la cité interdite ; Tiantang, le temple du ciel ; Yiheyuan, le palais d’été ; Hutong, les vieux quartiers traditionnels pékinois ; Yonghegong, le temple des lamas (pas l’animal comme je le croyais – et était toute joyce – mais c’est ainsi que l’on désigne les moines tibétains) ; la tour du tambour ; la tour de l’horloge ; et d’autres petits endroits de charmes suggérés par Julie ;
  • Pingyao : ville fortifiée protégé par l’UNESCO ; le temple de Shuanglin Si ; la résidence des Wang et / ou la résidence des Qiao
  • Xi’an : le tombeau de l’empereur Qin Shihuangdi qui a unifié la Chine, accompagné de ses célèbres guerriers en terre cuite ; la source thermale Huaqing (après le Japon et la Corée, ça serait dommage de ne pas essayer en Chine) ; la grande Pagode de l’Oie sauvage – emblème de la ville ; le tombeau Qianling sûrement ; le temple Famen (avec les reliques de Bouddha) ; …

.

En règle générale la liste est non exhaustive et changera au grès de nos humeurs, envies et… de la météo. Pas besoin de se préoccuper du visa pour le Japon et pour la Corée du sud, et le visa chinois (que nous devrions obtenir d’ici peu) est valide trois mois après la date de délivrance. Notre seule contrainte temporelle sera :

Jeudi 25 octobre : retour vers l’Europe
Pékin, Chine : 1h55 (19h55 heure française, mercredi 24 octobre) => Doha, Qatar : 5h40 (4h40 h. fr)
Doha, Qatar : 8h25 (7h25 h. fr) => Paris, Charles de Gaules : 14h25

.

じゃ、行ってきます !

Publicités

À propos de Sept Heures en Eté


5 responses to “Résumé des épisodes précédents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s