Ces petits chocs culturels #2

… qui rendent la vie au Japon si surprenante

Allez deuxième tournée de stéréotypes, y’a pas de raison, c’est pas parce que ça ne fait que neuf mois que je suis ici que je ne peux pas avoir un avis sur tout !

Le pays de la délation ?
A Rome, fais comme les Romains et au Japon… fais comme les vieux. Ici le vieux fait office de loi, c’est lui (ou elle faut pas croire) qui t’engueule si tu traverses alors que le petit bonhomme est encore rouge, ou parce que tu as mis une bouteille dans le mauvais trou de la poubelle à côté du distributeur (p*tain mais pépé, deux entrées mais une poubelle!).
Sinon, moins drôle, les Japonais se surveillent les uns les autres et finissent par se mettre une pression monstre sur le dos. Ce n’est pas étonnant que le Japon est un des pays ayant le plus fort taux de suicide au monde. Nous sommes tout le temps fliqué, pas tant par la police que par son voisin. Des collègues de Ruairi se sont vus taper sur les doigts par leur supérieur parce qu’un voisin l’accusait d’avoir mis sa poubelle le mauvais jour. Comment le sait il ? En ouvrant le sac et en cherchant des preuves, tout simplement. Je vous passe les autres histoires de « je l’ai vu avec une fille alors qu’il n’est pas marié ».

Contraception (âme sensible s’abstenir)
Tant qu’à parler de choses gaies, autant vous dire qu’ici, le sexe c’est mal !
La contraception est quasi inexistante. Les préservatifs sont cachés (pas dans le genre pour que tu puisses choisir tranquillement mais plutôt pour que tu ne puisses pas les trouver) dans les pharmacies « normales » et en plein milieu des grandes « pharmacies » pour t’afficher aux yeux de tous et te montrer du doigt avec en prime les regards indignés (à qui je répond par des clins d’œil, roh). Pas facile déjà pour des adultes européens, alors imaginez pour les ado japonais.
Apparemment la pilule contraceptive n’est pas encore rentrée dans les mœurs non plus. Légalisée en 1999, elle n’est pas remboursée (soit environ 20 à 30 euros tous les mois). Je n’ai pas beaucoup de détails, parce que bon une Japonaise c’est déjà super farouche alors si je commence à lui parler de ça, mais même les médecins auraient du mal à savoir comment elle fonctionne … ou alors c’est tous des vieux con réac qui ne souhaitent pas aider les femmes à profiter pleinement de leur corps. De plus, les ordonnances sont souvent bonnes pour un mois ou deux, il faut revenir voir ton ami le médecin pour avoir un renouvellement.
La pilule du lendemain n’a été légalisé au Japon que depuis février 2011 ! Autant vous dire qu’elle n’est pas gratuite (variant entre 30 et 50 euros selon les sources) et non disponible en pharmacies. Il faut aller voir un médecin, qui vous donnera rendez-vous dans la foulée avec un gynéco qui vous prescrira le sésame à aller chercher dans une pharmacie spécialisée ou à l’hôpital. L’histoire ne dit pas s’il y a interrogatoire ou auscultation.
Résultat : environ 350 000 Japonaises avortent chaque année. Lisez ce court article très intéressant à ce sujet.

Sexe (sujet interdit aux moins de 18 ans)
Ça donne une société coincée (ou très respectueuse selon le point de vue) avec peu de couples osant s’affichaient en public par des petits gestes tendres (main dans la main, petit bisou, …).
Ça donne aussi des dérives complètement ‘barges’ avec des objets de plaisirs solitaires des plus cocasses (genre l’oeuf) aux plus glauques (poupées humaines hyper réalistes), mais aussi des fantasmes pas très nets tel le célèbre distributeur de culottes déjà portées par des lycéennes (non vérifié pour l’instant, en même temps, je ne pense pas que je traîne dans les endroits où ce genre de machines existent).
Ça donne aussi beaucoup de non dit, et de cache-cache avec les célèbres Love Hotels !
Mais ça surtout donne un taux de relations sexuelles le plus bas de la planète.

En vrac, c’est normal, tout va bien

Le personnel du train salue les passagers en entrant et en partant.

Une chose qui ne m’est pas arrivée et qui, j’espère ne m’arrivera pas
Voyez la passion et l’obstination qu’ont les Japonais.

Les Japonais dorment rapidement, un peu n’importe comment mais se réveilleront toujours pour leur station.

Quelques personnes qui ne doivent avoir deux cerveaux distincts : exemples avec Jubeat et Taiko no Tatsujin (normalement c’est pour deux joueurs)

On est toujours bien accueilli dans les magasins par un magnifique Irasshaimaseeeee dozo, que les employés répètent inlassablement, par cascade, même s’ils ne voient pas le client (dans le doute).

Ils ont AKB48 qui est un groupe musical composé de… 48 jeunes femmes, qui sont élues, adorées, adulées et remplacées quand le public se lasse de l’une d’entre elles.

Restons dans la « musique » attention, ça pique les yeux !

Le Japon c’est conceptuel !
(j’adore)

Publicités

À propos de Sept Heures en Eté


6 responses to “Ces petits chocs culturels #2

  • VodkaT.

    Raaaah, je peux pas voir les vidéos d’où je suis (auberge de jeunesse et pas de casque, mais rien que le descriptif a l’air… miam ! 🙂

  • julie.lie

    Je suis bien d’accord avec ton chapitre délation, c’est bien un des nombreux trucs qui m’insupportent ici.
    Pour ce qui est du sexe, je dirais pas que le sexe c’est « mal » ici, y a pas cette notion de « mal » comme il peut y avoir dans les cultures judéo-islamico-chrétienne, le sexe n’est pas « mal », mais par contre on en parle pas du tout, ça c’est clair, c’est un problème, ça donne en effet pas mal de « déviants/chikan », et de gamins ignorants.

    Mais c’est pas juste le sexe en soi, y a un problème plus profond je trouve, c’est les relations hommes/femmes au Japon. Dès l’enfance on les sépare dans les activités, je sais pas d’où viens le problème, mais la communictaion « intra-sexe » est super difficle je trouve. Même une fois en couple les japonais ne trainent pas ensemble, la femme sort avec ses amies femmes, et l’homme sort avec ses amis hommes. C’est très particulier.

    Il y a aussi l’absence de vie privée qui explique en grande partie la rareté des relations sexuelles, et l’existence des love hotel. Le fait de vivre sous le même toit, à plusieurs générations, dans des maisons à l’architecture qui n’aide pas, pas de murs qui séparent les chambres juste des portes en papier, et souvent il n y a pas la notion de chambre d’enfants, l’enfant reste longtemps à dormir avec ses parents. Le fait aussi, que tant qu’on n’est pas marié, on ne passe pas la nuit dans la famille de l’autre, on ne vit pas ensemble…

    Pour ce qui est des préservatifs, en effet le manque de com’ sur le sujet est un gros problème, et je pense que la plupart des jeunes japonais ne sont pas du tout informés sur les MST, car même si le nombre de personnes ayant contractées des MST est plus faible que chez nous, c’est la progressions constante du chiffre qui est inquiétante.

    Par contre pour ce qui est de l’avortement, le lien que t’as mis est vraiment occidentalo-centré, ici l’avortement n’a jamais été interdit, y a jamais eu de débats religieux sur la question comme on peut avoir en occident, donc moi ça me choque pas que cette expérience de les traumatise pas plus que ça!
    Pour la pilule, faut aussi prendre en compte le fait que les japonais ont un problème avec les médications en règle générale. Le médicament est vu comme dangereux j’ai l’impression, donc on les évite, et même quand ils prennent des médocs, les dosages ne sont pas du tout les mêmes que chez nous. Beaucoup continue d’avoir recours à la médecine chinoise.

    • Sept Heures en Eté

      Merci pour ton récit qui complète et approfondit mes impressions. Je suis contente que tu aies réagi, tes expériences sont précieuses =)

      Petite précision sur l’avortement. Je ne suis pas choquée qu’elles ne soient pas traumatisées, je suis surprise par le nombre élevé sachant que c’est tout de même une opération qui coûte et qui n’est, de ce que j’en sais, pas remboursée. Je ne suis pas contre l’avortement, tu me connais, mais il y a des solutions plus simples, moins onéreuses qui sont à la portée de tous… si on leur en donne les moyens (je pense notamment au préservatif, s’ils n’ont pas trop confiance dans la médecine occidentale).

      Bref y’a encore du boulot, ici comme ailleurs 😉

  • julie.lie

    Ah wai les mecs au Jubeat!! quand je les vois au game center ils sont flippants, on dirait des robots!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s