Somptueuse 奈良 [Nara]


Joyeux Noël ! Paix et Amour aux gens de bonne volonté !

Je ne sais pas d’où je tire cette phrase surfaite mais je trouvais qu’en terme d’accroche qui en jette dans la tradition chrétienne… ça se tient.
Avec très peu de suspense,je vais vous parler de mon premier Noël hors de France, au Japon ; et en profiter pour répondre à de nombreuses questions récurrentes que vous me posez.

(ambiance courrier des lecteurs)

Noël est très populaire au Japon : les rues sont décorées de lumières clignotantes ; les pauvres employés de magasins sont déguisés en Père Noël ou en renne ; les sapins, le rouge et le blanc se multiplient dans les commerces ; les hauts parleurs crachent les chansons clichées de Noël (comme cette horreur ou encore ceci) ; et les « Merry Christmas » fleurissent sur les vitrines.
Aucun doute, nous sommes bien fin décembre, et même si le soleil est toujours présent, le froid nous mord gentiment les joues (et nous regrettons amèrement le chauffage central et le double vitrage).

Pourtant dans un pays où les religions principales sont le Bouddhisme et le Shintoïsme, ce n’est point Jésus que nous fêtons mais plutôt une genre de mode occidentale adaptée à leur sauce. Noël est alors décrit comme un moment romantique, parfait pour un rendez-vous galant afin de déclarer sa flamme ; où, si l’on souhaite conserver sa flamme pour soi parce que l’on commence sévèrement à se peler le c*l, c’est aussi un bon moment à passer entre amis (à l’instar de notre fête du pâté nationale).

En règle générale, ce qui vient de l’ouest (comprendre Europe et surtout Etats-Unis), c’est obligatoirement romantique et à adapter au Japon. De ce que j’en sais, peu de sapin dans les chaumières, quelques cadeaux dans les chaussons, mais pas vraiment de cookies et de verre de lait pour remercier le Père Noël de sa générosité, certains parents achètent même les cadeaux avec les enfants. [D’ailleurs on m’a affirmé très sérieusement qu’en France c’était du vin et du fromage que l’on donnait en guise de remerciement… ah, j’étais pas au courant. ].
Il n’est pas rare qu’il y ait échange de cadeaux entre amis, collègues ou famille puisque les Japonais adorent s’offrir des petites choses à la moindre occasion. Apparemment de plus en plus de Japonais « copient » notre style et commencent à avoir des Noël famille.

Pour résumer, Noël au Japon c’est un mixte entre notre Halloween français pour son côté marketing importé et notre Saint Valentin tout aussi artificiellement romantique.

Pour cet instant magique, loin des nôtres, avec Ruairi nous nous sommes envolés à dos de Shinkansen pour Nara. Peuplée d’un peu plus de 350 000 habitants, la ville de Nara a été la première capitale fixe (ami wiki) du Japon de 710 à 784 ap JC. Courte période mais qui a eut le temps de voir construire un magnifique palais entouré des différents ministères de l’époque. Malheureusement, l’original n’a pas survécut et nous avons aujourd’hui droit à une réplique du palais (pas dégeu non plus, ne nous méprenons pas) et des portes principales ; ainsi que des petits buissons et des trous pour signifier l’emplacement des piliers des anciens bâtiments.
Le périmètre classé à l’UNESCO est non constructible (mis à part l’honteuse ligne de train qui coupe le site en deux et le bowling dépravé qui jouxte la porte est), c’est alors un grand parc couplé à des champs agricoles qui n’abîment pas les ruines situées en dessous.

Mais Nara est surtout connue pour son immense parc, peuplé de temples, de lanternes de pierre et de daims sauvages. En son centre, le fameux temple de Todai-ji abritant un Bouddha géant qui nous a époustouflé. La plupart des statues sont en bois (admirez la finesse du travail) et recouverte de feuilles d’or.

Ici aussi les bâtiments ne sont « que » des répliques. Je m’explique. Les constructions au Japon étant principalement faites de bois, régulièrement, de manière préventive (pourrissement du bois, croyance) ou de manière infortunée (séisme, incendie) elles étaient détruites et reconstruites. Dans certains cas, elles pouvaient aussi changer de ville.
Voilà pourquoi il y a tant de monuments « historiques » au Japon, mais que très peu sont d’époque.

Nara a aussi été source de relaxation. La ville ‘moderne’ en elle-même ressemble aux autres villes que nous avions visité mais le parc est très agréable et cela faisait longtemps que nous n’avions pas vu de paysage sans bâti aucun (vous vous souvenez des ‘villages’ qui ne sont finalement que des continuités urbaines ?). Mais surtout, Noël oblige, nous avions pris nos quartiers dans un bel hôtel avec Onsen inclus. Ce sont des bains publics un peu spéciaux puisqu’ils tirent leur eau chaude d’une source naturelle. Bon on a beau avoir lu 10 000 fois le mode d’emploi sur comment se baigner, en tant que petite timide, j’ai eu du mal à lâcher ma serviette… et puis regarder comment font les autres sans passer pour une perverse… c’est tout un art !

Nara a été une douce et relaxante expérience, et nous nous sommes promis d’y retourner car nous n’avons pas eu le temps de tout apprécier (et puis il faisait bien frais).

Pour le Nouvel an, point de Tokyo qui est un peu loin pour seulement quatre jours (aller savoir pourquoi Ruairi ne travaille pas le 29 et 30) mais quelques fêtes d’anniversaire en prévision et un festival du feu à Miyajima pour le passage à 2012 !

J’espère que vous avez passé un bon réveillon auprès de ceux qui vous sont chers et que vous avez un plan d’enfer pour le 31 au soir !

Petit changement dans le site, je l’ouvre à tous les curieux du web… mais protège les accès vidéo et photo (ça en fait des mots de passe, désolée pour ma parano). Pour accéder à la page photo, il vous suffit de rentrer mon nom et pour celle des vidéos, veuillez taper le nom de la ville où vivent mes parents – majuscules et accents sont de rigueur.

(retrouvez ce petit mot dans On My Way)

Tendrement,
Tif

Publicités

À propos de Sept Heures en Eté


7 responses to “Somptueuse 奈良 [Nara]

  • Didier Deslandes

    Je n’ai pas lu encore l’ensemble de tes magnifiques reportages. Mais aujourd’hui grâce à Christophe et à Raymond, j’ai pu en prendre connaissance.
    J’ai raté de vous souhaiter un bon Noel, Feliz Natal, car moi aussi il faudrait peut être aussi que je me mette sérieusement à une langue étrangère qui est le portugais, et en plus plus simple que le japonais .
    Pour me rattraper un peu le dernier enregistrement de mon ami chanteur brésilien qui a traduit un traditionnel local en français. J’étais à Sao Paulo en novembre quand il le répétait.
    Donc si tu croises des brésiliano japonais tu peux leur dire que tu connais un peu tous les pays.
    Bises

    Didier

    • Sept Heures en Eté

      Coucou Didier,
      De retour dans nos contrées glacées pour fêter la fin d’année? J’espère que tout va bien pour toi !
      Bon courage à nous pour l’apprentissage du portugais et du japonais ! (une bonne résolution à inscrire?)
      Bises
      Tif

  • Anonyme

    Beaucoup aimé ces petites vidéos même si j’ai eu toutes les peines du monde à trouver la bonne orthographe de la ville où tes parents habitent! J’ai adoré la vie des hauts du soleil levant, hilarant la chute.
    Bisous. Nelly

  • Anonyme

    shame on me, j’ai pas trouvé la bonne orthographe pour la ville ^^
    J’ai honte de mettre mon prénom… signé une de tes soeurs 😉

  • Maud

    Moi je dénonce, c’est Oriane l’autre commentaire ! Bon d’accord, j’ai pas encore essayé le mot de passe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s