Douce 広島 [Hiroshima]

Il se fait attendre cet article.
J’avoue je n’ai pas encore trouvé la bonne formulation, la bonne écriture pour vous faire partager tout ce que j’ai vécu là bas, et après… mais ça viendra, soyez patient.

En attendant, l’album est en ligne depuis quelques jours.
x

______________________________________________________________

Nous avons tous un petit quelque chose qui nous rend spécial.
Voilà ce qui m’est apparu alors que nous reprenions notre souffle samedi au premier étage de « Choco Croco ». Nous étions installés tous les deux face à la baie vitrée, sur une table façon « bar américain » longeant le mur, et de hautes chaises.
Nous laissions nos esprits vagabonder en regardant l’animation dans le rue en contre bas. Je considérais ce gros lama en peluche dans la vitrine de Noël des arcades « Taito Station ». Ce géant de mauvais goût me fixait de ces yeux larmoyant avec ces cils peints, tout en rougissant. Malgré la température douce de ce début novembre, j’avais devant moi un chocolat chaud très sucré et une délicieuse brioche un peu feuilletée recouverte de sucre glace. Ruairi s’était contenté d’un toast pomme-cannelle. Son attention était porté sur cet homme d’une bonne trentaine d’années qui enchaînait les lots attrapés sur sa machine. L’homme paraissait extrêmement fier des regards envieux ou émerveillés qu’il attirait. Se doutait il que deux étrangers le contempler depuis l’autre côté de la rue?
Nous avons tous un petit quelque chose de spécial.

Il était aux alentours de 15h et nous n’avions rien avalé depuis le petit déjeuner. La pluie nous a accompagné toute la journée, mais cela importait peu. Nous avons commencé par le Peace Memorial Hall for the Atomic Bomb Victims. Une grande pièce circulaire avec un panorama de la ville après le bombardement ; quelques bâtiments en béton amochés, beaucoup de banques mais aussi des lieux administratifs et un torii [portail à l’entrée des temples] ; autour, énormément de débris et de cendre… et pas âme qui vive. Sous la photographie se trouvent le noms des quartiers, ceux au niveau du sol sont les quartiers qui étaient les plus éloignés de la bombe.
Cette dernière est représentée par un plafonnier, diffusant pourtant une lumière douce et apaisante. Au centre de la pièce, une fontaine commémorant les milliers de victimes, agonisantes, suppliantes 水お願いします [mizu onegaishimasu – de l’eau s’il vous plaît]
Nous sommes restés assis, seuls, longtemps, à penser. Un premier pas dans la réalité, plus concrète que tous les livres d’Histoire qui nous décrivent l’impensable.
La pièce suivante regroupait les archives, témoignages écrits et vidéos, parfois traduits.

Nous avons laissé les aiguilles du temps tournées alors que nous plongions dans le passé.

Il n’y avait pas de colère ni d’incompréhension dans les yeux de Haruko Ochi alors jeune femme de 22 ans rendant visite à son frère à Hiroshima, seulement de la tristesse et de l’impuissance face aux brûlés qui réclamaient son aide. Elle devait rentrer à Osaka retrouver son mari la vieille du bombardement, mais avait raté son train. La famille de son frère – médecin à l’armée – et elle avait dormi dans un abris anti-bombardement. A 8h15, le 6 août 1945, lorsque la bombe A a explosé, ils venaient d’en sortir et se tenaient dans le salon prêts à prendre le petit déjeuner.

Le Memorial est enfoui sous la terre et nous étions quasiment seuls à le parcourir. Nous avons alors été très surpris du monde présent dans le musée de la paix.
Difficile de se représenter la tragédie avec tant de bruit autour. L’exposition est bien faite, recomposant l’avant, le pendant et l’après, côté japonais et côté américain, avec beaucoup de réalisme. On se sent eux.

Et maintenant devant mon chocolat que je me force à avaler, j’essaye de digérer, de comprendre et de réaliser. Les mots me manquent.

« Tomorrow, we should visit the castle… »
« I agree… »

Publicités

À propos de Sept Heures en Eté


2 responses to “Douce 広島 [Hiroshima]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s